Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Triste fin aprèe un mée à l'enr'vée

Nous vl’à à la fin du mée d’aoü. Fini le taouan de se met’ à l’enrevée ô mi temps de la plage ou cor du clos. Eh pu l’heur’ de bat’ de la goul’ pour pas un rond et de berdacer avec les hors venus. Com’ diré ma grand mère, fini de faire la mérienne, n’é...

Lire la suite

Les clodettes à Messieu le recteü!

Eh pas pour dire mée ieu qui disent que le gallo é eune afère de dasn le taouan, ben y son’ de la reveü. Ielle que j’vas vous dire astour é pa eune histouère de mon aïeule, mé eune cont’ que j’é chopé su le bourg de Piédran la seman’ derniére. Eté à la...

Lire la suite

Généalogie CUREC: 304 fiches

Bonjour, Je mets à jour la généalogie descendante d' Henri Curec (1841 -1899) enfant abandonné au tour en 1841 à Saint Brieuc, il s'est marié à Plédran à Marguerite Goupillière (1834 -1913). Le berceau de la famille est à La Ville Orphin, la maison est...

Lire la suite

Me vlà d' r'tour

Nan naïn, j'n'étaï pas moutée! Mée avec les guerrouas des jours derniés, je'sé ertournée vère si mes ancêt' étaïn tou mo! Du coup, le perchaïn coup, j'va vous caousé de la famille Tchurec qui s'origine en 1841 à Piédran. Mé com les déscendants ne sont...

Lire la suite

La fontane à Chino d'à haou

Dans not’ paï, y a des endrais qui sont à vére ! Vous coneusé ti la fontane à 6 dégrés de not’ Chino d’à haou ? O not’ Chino, ée dépé un bon bout de taouan parti à la clôture à Thomas, et ergad’ les pissenlé par la racine, mé je caousons cor de lu enter...

Lire la suite

La chote é chète!

La chote l’es chète o milieu de l’hôté. O l’a prin eune de ces berdaoufées ! Faut dire qu’o l’avé les mains piaines car o l’avé été cherché sa buée qu’été deho a séché. O l’avé tout’ eun amarrée de drapiaux, plein la brassée ! L’é chète de tout son long...

Lire la suite

Jane du courti de dérèle a le bé fin

J’ m’en va vous parler de not’ Jane du courti de derèle. Quaouan, vous la voïez sur le palitraï le dinmonche , o l’ée lin d’êt’ prète à chèr’ dans un mousset. Bié haitante, o l’ée piantée sur sé deux piés, les deu mains croisées dans le do’, le sac naïr...

Lire la suite

Pas de quaï se panifler!

Hé pas pour dir', mée ya pas de quaï se panifler! En r 'venaouan de sin bérieu à d'saï, l'a droché bié su' le tapis filant et j'é mis la radio dans ma bagniole! En oyant, le caousou dans le post', j'me sé rendue compte qu'a stour, tout' mond' caouse de...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>