Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de armelle darcel thomas


DARCEL, où habitaient-ils à Plédran en 1836 et 1911?

Publié par armelle darcel thomas sur 4 Février 2009, 20:48pm

Catégories : #généalogie

L’auteure  vous propose, ci-après, de poursuivre ses articles sur les  chiffres et remarques concernant les relevés qu’elle a réalisés lors de sa recherche des porteurs du nom DARCEL  sur la commune de  Plédran pour deux recensements, de 75 ans d’intervalle,  ceux des  années  1836 à 1911.

 

 

En 1836,  45  plédranais  porteurs du nom DARCEL résidaient dans  13  villages

 

 

Nombre de ménages

couple DARCEL

Nombre habitants

dans logements des couples

DARCEL

Nombre porteurs noms DARCEL

Les fossés

3

17

11

Challonge

1

3

2

Rochay

1

6

4

Pironnière

1

7

5

Porte es clercs

1

5

3

Pommier agan

1

4

3

Ville à la bille

3

14

10

La ville folle

1

4

1

Le frêche

1

2

1

Ville née

1

4

1

Créhac

1

3

1

Bouétard

1

11

2

La vallée Piruit

1

5

1

 

 

 

 

En 1911,  17 plédranais  porteurs du nom DARCEL résidaient dans 8 villages

 

 

Nombre de ménages

couple DARCEL

Nombre habitants

dans logements des couples

DARCEL

Nombre porteurs noms DARCEL

Les landes

2

10

2

Porte es clercs

1

4

3

La ville guinvré

1

6

1

La ville folle

1

1

1

Le pêle hinault

1

7

1

Saint Volon

1

3

1

Les fossés d’en bas

1

7

1

Ville à la bille

1

9

7

 

 

Contrairement aux carreucois voisins,  le nombre de porteurs du nom DARCEL  est en  baisse patente entre 1836 et 1911, puisque nous repérons une réduction de plus de 2/3 des porteurs du patronyme. Nous mettrons cette évolution en lien avec l’exode des ruraux vers d’autres horizons et métiers.

 

Une analyse des métiers, sur ces 75 ans, confirme la prédominance de l’agriculture sur la commune. En effet, en 1836, les métiers des hommes, plus variés qu’à Ploeuc sur Lié et Saint Carreuc sont ceux de:  cultivateur (2) laboureur (15)  charron (1) tisserand (1). En 1911,  ces métiers se sont réduits à  2 professions: Laboureur (9) et  journalier (1)

 

 

Le métier des femmes est indiqué systématiquement, contrairement aux communes voisines. En 1836, les femmes sont réparties sur 2 métiers : filandière (9)  ménagère (4).

En 1911, elles sont soit au domicile  ménagère (5) soit aux champs  laboureuse (2), à noter que nous trouvons rarement dans les recensements locaux ce métier « féminisé ».

 

 

 

N.B. L’auteure  reprend l’orthographe des villages telle qu’utilisée dans ces deux recensements.

Commenter cet article

christophe 18/02/2009 11:51

Et rin sur la ville orphin ou le baum'nas!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents